Concours des Arts oratoires au ministère de la Culture et de la Communication

La 3e édition de ce concours d'éloquence 100% romainvillois s'est déroulé le 24 mars au ministère.

Des écoliers de Langevin et Péri aux lycéens (Liberté) de l’atelier théâtre, en passant par les Classes à horaires aménagés (Cham) du collège Courbet en lien avec le conservatoire Nina-Simone, la langue française a été mise en scène le 24 mars sous diverses formes : théâtre, chanson, slam ou pièce de théâtre.

 

Le public a ainsi appris le mot québécois « télésnober », à savoir ce moment désagréable où vous parlez à quelqu’un qui ne lâche pas son smartphone des yeux. Les espaces de proximité étaient aussi de la partie. Ce concours des Arts oratoires n’aurait d’ailleurs jamais vu le jour sans l’entrain de Cyril Lancart, référent du secteur Enfance à l'espace Cachin, pour qui l'éloquence, l'originalité et la qualité représentent l’essence du concours des Arts oratoires. Entre humour et prise de conscience, le résultat a dépassé la hauteur de ses espérances.