Unité lors de la fête de la Laïcité

La Journée nationale de la Laïcité a eu lieu le 8 décembre sur le thème «Les visages de la Laïcité».

Vendredi 8 décembre, plus de 300 écoliers, lycéens et collégiens romainvillois ont participé, au Palais des fêtes, à la Journée nationale de la Laïcité. Une matinée riche en animations placée cette année sur le thème « Les visages de la Laïcité ».

Les classes de CM2 de l'école Marcel-Cachin ont donné le coup d'envoi de l'événement en interprétant sur la scène du Palais des fêtes un assortiment de chansons dont Né quelque part de Maxime le Forestier.

Les élèves de seconde et première du lycée professionnel Liberté ont ensuite entamé une série d'improvisations théâtrales sur des textes de Victor Hugo et Voltaire.

En partenariat avec la Maison des retraités, l'espace Cachin a proposé Le tribunal des flagrants  laïcs. Une suite de saynètes mettant en scène un débat fictif entre défenseurs et opposants à la loi de Jules Ferry qui rendit l'école obligatoire, gratuite, et laïque en 1881.

Après la diffusion d'un diaporama réalisé par les élèves de l'école Langevin, et un reportage vidéo réalisé par ceux du Lycée Liberté, la chorale du collège Courbet a interprété la chanson "Je veux apprendre" extraite de la comédie musicale éponyme, pendant qu'un puzzle dévoilait, peu à peu, le visage de Jules-Ferry en arrière-plan.

La matinée, à laquelle a participé Tassadit Chergou, maire-adjointe à l'Enfance et l'Education, s'est poursuivie au fil des nombreux stands présents : quiz laïque pour l'espace Nelson-Mandela, arbre photo de l'espace Jacques-Brel, portraits de cinq femmes célèbres par  l'école Langevin Wallon, atelier portraits avec le service Enfance loisirs, etc.