Exposition en cours dans le quartier Marcel-Cachin

Dix ans après le lancement du programme de rénovation urbaine du quartier Marcel-Cachin, la Ville vous propose de plonger dans ses archives photographiques.
Construit entre 1956 et 1964 le quartier conçu par l’architecte André Bérard, ne répondait plus, dans les années 2000 aux nouveaux usages des logements et souffrait d’un manque d’ouverture sur la commune.
 
Une véritable transformation de la cité et de la place du 19-Mars-1962 s’est opérée depuis 2007, grâce à la conclusion d’une convention entre la Ville, l’Office public de l’habitat de Romainville et l’Agence de la rénovation urbaine. Bien d’autres partenaires, dont le Département, la Région et l’Union européenne, ont contribué à ce projet dont le montant global s’élevait à 122 millions d’euros.
 
Pour améliorer le cadre de vie des habitants, il a été décidé de déconstruire des logements pour permettre la création de nouvelles voies et l’implantation, au coeur et autour du quartier, de nouveaux équipements
publics destinés à tous les Romainvillois : l’espace de proximité, la Maison des retraités, la Maison de l’Enfance, la médiathèque Romain-Rolland, le complexe sportif Colette-Besson et le conservatoire Nina-Simone.
 
Afin de favoriser une plus grande mixité sociale, 80% des logements démolis ont été reconstruits dans le centre-ville, dans des résidences mixtes, et des logements privés ont été implantés dans le quartier. De nombreux bâtiments ont été rénovés en profondeur, des espaces publics et privatifs clairement identifiables et un adressage spécifique ont été mis en place.
 
Ces aménagements tiennent compte de la volonté municipale de construire une ville durable. La collecte des déchets par aspiration pneumatique, en fonction depuis 2011, est emblématique de cette volonté d’innovation. D’autre part, la construction de tous les nouveaux bâtiments, notamment les équipements publics, s’est appuyée sur des techniques et des matériaux respectueux de l’environnement : parois en verre, toits photovoltaïques, toitures végétalisées, puits canadiens...
 
Le projet a enfin permis à certains habitants de se réinsérer sur le marché de l’emploi ; ils ont en effet été formés, puis employés sur les chantiers du quartier. Par ailleurs, deux entreprises d’économie sociale et
solidaire, très dynamiques, occupent aujourd’hui l’ancienne cuisine centrale du quartier.
 

Dix ans après le démarrage de cet ambitieux programme de rénovation, la Ville vous propose de plonger dans ses archives photographiques.

L'exposition est téléchargeable ici. Mais nous vous conseillons vivement de la voir in situ afin de mettre en perspective les photos d'archives et le quartier actuel.

 

Situation des panneaux :

1 - Rue Madeleine-Odru (grille de l'école élémentaire)
2 - Rue Madeleine-Odru (grille de l'école élémentaire)
3 - Rue Madeleine-Odru (palissade de chantier face à l'école maternelle)
4 -  Rue Madeleine-Odru (grille du jardin de la Maison des retraités)
5 - Mail Henriette-Pizzoli (au niveau du parking de l'ancien bâtiment J)
6 - Rue de la Résistance (face à l'espace de proximité)
7 -  Rue de la Résistance (au niveau du n°20)
8 - Mail Henriette-Pizzoli (au niveau de la plaine centrale)
9 - Mail des écoles (au niveau de l'entrée du parking de l'ancien bâtiment K) / Ce panneau a été arraché et dégradé, pour le voir téléchargez l'exposition.
10 - Mail Henriette-Pizzoli (au niveau du parking de l'ancien bâtiment D)
11 - Rue de la Résistance (au niveau du n°4)